Sonos, on connaît. On avait déjà pu découvrir la formidable qualité de la Playbar, sortie il y a plus de 6 ans, et depuis, rien, plus de nouvelles. On aurait pu croire que Sonos se reposait sur ses lauriers, mais c’est désormais la barre de son connectée Sonos Beam qui débarque sur la scène. Plus ergonomique et simple d’utilisation que sa grande soeur, elle n’ambitionne pour autant pas de faire mieux, mais de faire différemment. Rien d’étonnant, dès lors, à ce que l’on retrouve aussi bien la Playbar que la Sonos Beam, toutes les deux, sur le devant de la scène. Découvrez tout cela dans notre test dédié, avec pour chaque catégorie : l’avis du testeur, les avantages et inconvénients et la note. Le tout pour un test complet !

Sonos Beam

Caractéristiques techniques
Alimentation : 100-240 V CA, 50-60 Hz, prise universelle. Marche/arrêt automatique
Port Ethernet : 10/100 Mbps
WiFi : Oui 802.11b/g 2,4 GHz ou 5 GHz
AirPlay : Oui à partir d’IOS 11.4
Dimensions (H x L x P) : 68.5 x 651 x 100 mm
Poids : 2,8 kg
<HDMI ARC : Oui, à brancher sur TV compatible ARC
Connectique Audio Optique : Oui, compatibilité Dolby Digital et Stéréo
Audio : 4 woofers / 1 tweeter / 3 radiateurs passifs / 5 amplis numériques classe D
Commande : Vocale / Smartphone / LED tactiles
Prix indicatif : 449 €
Commerçant
Stock
Prix
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites
Mise à jour le : 18/02/2020 13:41

Test de la barre de son connectée Sonos Beam

Afin d’effectuer ce test, nous nous sommes procurés nous-mêmes ladite barre de son. De cette manière, nous avons pu en constater l’efficacité en conditions réelles. En nous basant sur les caractéristiques techniques et notre expérience utilisateur, nous ambitionnons de vous apporter un avis aussi complet que possible.

Ergonomie et prise en main

La mode, on le sait, et aux objets compacts et puissants ! Serait-ce là la promesse que nous fait cette barre de son ? Pas vraiment, car si elle se démarque de sa soeur de par sa largeur (65cm contre un bon mètre), elle s’en démarque également côté puissance. Elle s’affirme ainsi comme un appareil destiné aux pièces de taille petite à moyenne. Une indication somme toute relative au regard des décibels qu’embarque la machine.
En plus d’une taille affinée et d’un poids diminué (mais cela est marginal), la barre arbore un design sobre aux bords ronds afin de lisser la présentation et contraster avec une télé, dont le format rectangulaire est plus cassant et strict.

unboxing sonos beam

Mais trêve d’observations, passons à la prise en main ! De ce côté, on constate – et apprécie – les remarquables efforts mis en oeuvre par le constructeur pour agir dans la simplicité. Prenez la connectique par exemple : vous avez pour commencer le port HDMI ARC avec son câble fourni… et on s’arrête là, puisque c’est bien une connectique unique que nous propose la machine. Cela a l’avantage de permettre un guidage pas à pas via l’application Sonos smartphone dédiée, mais cela signifie également le sacrifice du Bluetooth. Et franchement, ça n’aurait pas été si compliqué de proposer un guide pas à pas pour cette technologie sans fil également.

Qu’importe – on préfère le filaire, surtout que cela ne pose pas la question de la latence. Une fois le paramétrage de la barre de son connectée Sonos Beam terminée, on peut passer au contrôle de celle-ci… dans la simplicité la plus totale ! Exit la télécommande, désormais tout se passe en tactile, directement depuis la barre de son elle-même. Vous pouvez ainsi contrôler le volume, la lecture et même le micro (ouvert ou fermé) pour l’assistant vocal sur lequel on reviendra en fin d’article.

voyants sonos beam

En bref, c’est la simplicité sur tous les points ! Il en va de même pour la connexion à Internet, elle aussi assistée par un guide pas à pas. On regrette simplement que l’engin se montre assez farouche si vous tentez une première connexion en filaire (Ethernet) plutôt qu’en Wifi. Préférez vous connecter d’abord en WiFi, puis passez par l’Ethernet, au risque de simplement voir la connexion échouer. Si vous comptiez passer par la WiFi de toute façon, alors cela ne posera pas problème.

Caractéristiques et Avis
Des dimensions et une épaisseur réduites, et un accent clairement mis sur la simplicité, avec les guides et le contrôle tactile. Le constructeur a visé la simplicité à tous les égards, tant dans l’utilisation que dans la présentation. C’est un pari presque entièrement réussi !

Avantages :

  • Compact
  • Simple d’utilisation et ergonomique

Inconvénients :

  • Pourquoi se rebeller contre l’Ethernet à la première connexion ?

Fonctionnalités et services

Pour naviguer au gré des applications et services proposées, vous transiterez par l’interface prévue par le constructeur. Et si déjà celle-ci nous plaisait déjà avec la Sonos One, notre impression reste la même, avec une navigation toujours aussi fluide et intuitive. S’y retrouver entre les différentes fonctionnalités est d’une véritable simplicité.

connectique carrière sonos beam
Et cela n’était pourtant pas un jeu d’enfant, tant les services proposés sont nombreux. Vous accédez ainsi à une vaste bibliothèque de plateformes musicales, comme Apple Music, Spotify, Deezer ou encore SoundClound – pas moins d’une trentaine au total ! Vous pouvez également y retrouver les fichiers musicaux stockés au niveau local (téléphone, ordinateur) pour pouvoir les jouer directement depuis la barre de son.

Côté paramétrage, Sonos a une fois de plus souhaité nous simplifier la tâche en proposant des menus ultra efficaces et pertinents, permettant d’accéder aux fonctions les plus courantes, comme la recherche avec filtre, la configuration de la zone de diffusion, etc. Toutefois, si le fabricant insiste sur ces principales fonctionnalités, il en délaisse les fonctionnalités audio avancées qui se retrouvent un peu aux oubliettes dans un dédales de menus et de sous-menus, finalement un peu dispatchés dans les diverses catégories. Vous aurez donc à chercher un peu pour retrouver l’égaliseur ou encore la gestion de l’assistant vocal Alexa d’Amazon (oui, oui, on y arrive !).

Caractéristiques et Avis
Un menu simple d’utilisation débouche sur une trentaine de services musicaux ainsi que de nombreuses options complètes de paramétrage. A l’image de ce que le design et la prise en main promettaient, le contrôle et la gestion de votre barre de son s’avèrent être un véritable jeu d’enfant !

Les +

  • Comme toujours, la simplicité de navigation et la facilité d’utilisation
  • Une palette de services très complète

Les –

  • Les options audio avancées ne sont pas des plus accessibles

La qualité audio

La qualité audio est bien évidemment LE point sur lequel on attend le plus la barre de son. Et si l’on vous indiquait au début qu’elle n’ambitionne pas d’atteindre la même puissance que sa grande soeur (ce qu’elle ne fait effectivement pas), elle cache en revanche bien plus d’un tour dans son sac. Elle est ainsi capable d’exploser les décibels – sauf dans des pièces aux dimensions très étendues – en créant un minimum de distorsion. C’est là un véritable plus qui n’est pas donné à tous les modèles, surtout quand on sait que les volumes élevés ou très élevés tournent la plupart du temps en distorsion.

test sonos beam

En-dehors de cette plage sonore étendue, parlons également du spectre sonore, qui ne se limite pas non plus. Grâce au travail apporté sur les graves passifs de l’appareil, celui-ci est capable de descendre jusqu’à 60Hz de fréquence, permettant une restitution du son fidèle et fine. On parlait de distorsions, et l’on remarque d’ailleurs que celle-ci est excellemment bien gérée pour les sons graves comme aigus, évitant les fameux « cris stridents » des derniers que l’on déteste tous. Outre la distorsion, il est agréable de noter à quel point les performances s’avèrent équilibrées, permettant une formidable restitution sonore aussi bien des graves et des basses que des aigus, avec un effet de profondeur et d’égaliseur des plus réussis.

Pour atteindre une qualité audio optimale, nous vous recommandons de vous rendre dans les paramètres et d’y diminuer les graves de deux segments. Si, par chance, vous êtes le possesseur d’un iPhone, sachez que cet appareil montre une totale compatibilité. En plus de l’AirPlay 2, vous pourrez également utiliser le TruePlay pour permettre une optimisation du son et des fréquences selon votre pièce. Un équilibrage par ailleurs très réussi.

En bref, le tout apparaît d’excellente facture, mais il faut bien relever quelques ombres au tableau. Primo, ce ne sera pas la barre de son connectée de vos rêves si vous en comptez pour regarder vos plus gros blockbusters et films d’action. Comme on vous l’indiquait précédemment, ce modèle n’a pas les mêmes ambitions de puissance que la Playbar – et n’est pas non plus une chaîne Hi-Fi. Aussi, on pourra vite la sentir limitée sur le rendu trop musical et pas assez abrupt et nerveux d’explosions, de tirs, de bombes… Un côté explosif qui pourra donc manquer à certains, qui pour le coup s’y retrouveront davantage avec la PlayBar.

Secundo : la profondeur et la spatialisation du son. Elles sont bien présentes : d’un bout à l’autre de la pièce, vous pouvez localiser les différentes zones sonores. Mais voilà, celles-ci restent des zones, les hauts-parleurs Sonos étant larges mais peu précis. Si l’on comprend bien la diffusion en profondeur du son, il devient en revanche plus compliqué de localiser à l’ouïe l’enchaînement et la superposition des sons. Par exemple, le tout manque un peu de subtilité pour distinguer les sons d’arrière plan et de premier plan.

Caractéristiques et avis
Des performances équilibrées pour les aigus, les graves et les basses, pouvant s’exprimer sur un large spectre sonore – à partir de 60Hz – et à des niveaux élevés sans affronter pour autant la fameuse distorsion. Elle se montre en revanche moins convaincante pour les films nerveux et très immersifs. Du côté de la rédaction, on attendait clairement un appareil comme « la barre de son » sur… la qualité audio ! Et fort heureusement, on n’est pas du tout déçus de ce point. Certes, sur certaines scènes épiques et explosives de films AAA ou d’action, le manque d’effets pourra se faire ressentir, mais c’est là une légère faiblesse en comparaison des solides atouts que déploie la machine.

Les +

  • Un équilibrage parfait des différents sons
  • Un large spectre sonore

Les –

  • Spatialisation peu précise et trop musicale

Les commandes vocales

Comme on vous le disait en début d’article (et plusieurs fois à répétition, oui oui…), l’engin vient avec le fameux assistant vocal connecté, j’ai nommé Alexa d’Amazon ! Celle-ci peut donc répondre à toutes sortes de questions, passer des appels, etc.
Pour être franc, nous étions un peu dubitatifs sur ce point avant de commander l’appareil. Effectivement, notre curiosité faisant, nous n’avons pas pu nous empêcher de consulter des avis clients et expériences utilisateurs de ci de là, et les retours sur l’assistant s’avéraient relativement négatifs : limité, difficile à atteindre, parfois peu réceptif…

configuration iphone sonos beam

Autant dire que ce fut pour nous une excellente surprise que de découvrir un assistant parfaitement réactif, tout à fait digne de ce que l’on pouvait attendre de la machine. Elle nous permet ainsi de prendre des appels, de lancer une chanson ou une playlist, ou encore de naviguer entre les différentes bibliothèques des services musicaux proposés.

Après quelques recherches, nous avons finalement pu comprendre le pourquoi d’une telle différence. Si l’assistant se montrait relativement buggué sous les anciennes versions, la mise à jour 9.2 a permis d’apporter de véritables améliorations en plus d’une stabilité de la barre de son dans ses performances générales.

Reste, bien évidemment, un défaut courant, y compris pour les assistants domotiques eux-mêmes : quand l’appareil émet lui-même du son, il devient plus difficile de communiquer avec Alexa, voire d’entrer en contact, la chose devenant graduellement plus ardue au fur et à mesure que le son augmente. Alors plutôt que de vous retrouver à hurler à pleins poumons sur l’assistant, coupez le son et parlez !

Avis de la rédaction
Un assistant réussi et réactif, sauf quand lui-même fait du bruit. Alors n’hésitez pas à le mettre en veilleuse ! Par ailleurs, pour les consommateurs craignant pour les considérations de vie privée, pas de panique : comme on vous le disait, il est possible de désactiver le micro pour Alexa directement depuis l’écran tactile située la barre de son. Plus de craintes à avoir pour votre intimité !

Notre Avis sur la Sonos Beam

Bluffant, c’est bien le terme qui nous vient à l’esprit quand on pense à cet appareil. Il impressionne sur bien des aspects, et si sa compacité ne lui donne pas la même puissance que la Sonos Playbar, elle ne lui empêche pas de proposer un rendu sonore de qualité, large et diffus. Sa facilité d’utilisation, si elle peut frustrer eu égard certaines limites comme la connectique, nous convainc de la choisir.

On aime

  • La volonté claire de simplicité : ergonomie, prise en main, utilisation, navigation, paramétrage…
  • La qualité sonore, soutenue par un spectre sonore étendu et une réduction de la distorsion sur les aigus comme sur les graves
  • Les nombreux services musicaux intégrés et les diverses fonctionnalités de lecture, de recherche et de navigation
  • La reconnaissance vocale efficace et stable
On aime moins

  • Un peu trop de simplicité restreint l’appareil (fonctionnalités avancées difficiles d’accès, absence du Bluetooth…)