La plancha s’est imposé il y a peu comme une véritable alternative au barbecue. Réputée plus saine et plus hygiénique, elle permet de cuire de nombreux aliments de manière simple et pratique. Comme son nom l’indique, elle est d’origine espagnole et apporte donc avec elle toute sa chaleur typiquement méditerranéenne !

Toutefois, comme il existe un nombre incroyable de types de barbecue, il en va de même pour les plancha. On distinguera rapidement deux grandes catégories, à savoir l’alimentation (gaz ou électrique ?) et la matière de la plaque (acier, fonte ou inox ?). Au sein même de ces catégories, on retrouve encore d’autres catégories spécifiques… Bref, pas évident de s’y retrouver dans tout ça. On fait le point sur tout ça pour vous !

Le mode d’alimentation : plancha gaz vs. Plancha électrique

Utilisation en intérieur et extérieur

Pour des raisons évidentes, la plancha à gaz ne peut être utilisé qu’en extérieur. Cela limite donc un peu son utilisation et la rend dépendante des conditions climatiques. Si cela ne présente donc pas de problèmes l’été, pas sûr que vous vous serviez de votre plancha quand vous le désirez le reste du temps.

Le modèle électrique, en revanche, peut lui être utilisé à la fois en intérieur et en extérieur, puisqu’il lui suffit d’être raccordé à une source électrique. Par ailleurs, une certification IPX4 a été établie pour éviter les risques en cas d’intempéries, certification qui doit apparaître sur tout modèle électrique.

1-0 pour la plancha électrique donc !

Montée de la température

La plancha à gaz permet une montée de température rapide, à savoir que, en moyenne, il faut compter 8 minutes pour atteindre les 250°C. Pour un modèle fonctionnant à l’électrique, la montée en température se fait plus lentement notamment pour une question de voltage et de diffusion. Même si l’écart n’est pas incroyable, il reste significatif : comptez, environ, 12 minutes pour atteindre les 250°C.

N’oubliez pas, toutefois, que même si un modèle électrique se montrera moins rapide qu’un modèle au gaz, cela dépendra également du matériau de la plaque – comme vous le découvrirez dans notre comparatif plus bas.

Et l’on se retrouve donc à égalité pour l’instant entre les deux modèles !

Déplacement et ergonomie

Ce n’est pas forcément quelque chose auquel on pense de prime abord, mais oui, là où il vous était impossible de déplacer un gros barbecue en pierre, la plancha peut être déplacée facilement. Toutefois, le mode d’alimentation conditionnera la polyvalence de votre appareil en tout terrain.

La plancha à gaz, étant donné qu’elle vient directement avec une bouteille de gaz, embarque avec elle son alimentation. Elle peut donc être théoriquement utilisée partout, bien que cela doive reste toujours en extérieur, et en respectant les consignes de sécurité (n’oubliez pas que le gaz est facilement volatile).

La plancha électrique, quant à elle, n’embarque pas avec elle une station électrique. Elle doit être branchée à une source électrique extérieure, ce qui signifie que son déplacement sera limité à la présence de prises à proximité. Pour de simples raisons de pratiques entre votre intérieur et votre jardin, n’hésitez pas à choisir des modèles avec un fil plus long, ou à utiliser une rallonge si vous ne disposez pas de prises électriques en extérieur.

On se trouve donc à 2-1 pour la plancha gaz. Qui gagnera le round final ?

Précision de la cuisson

On termine désormais avec la précision de la cuisson, c’est-à-dire à quel point il est possible de réguler la température.

Sur un modèle à gaz, la chaleur est déjà diffusée et donc la régulation se fera manuellement. Il vous faudra alors gérer à vue les paliers de températures que vous souhaitez obtenir. Toutefois, de nouveaux modèles au gaz proposent désormais une régulation automatique, à l’instar de la plancha K.

Pour la plancha électrique, en revanche, le contrôle de la cuisson est bien plus précis à l’aide de thermostats réglables directement placés sur l’appareil. Selon les modèles que vous choisirez, vous disposerez de thermostats plus ou moins précis, tout dépendra donc de vos attentes par rapport à ce critère.

C’est donc une totale égalité entre les deux modèles. Gaz ou électrique, cela ne dépend bien sûr pas que d’un match, mais ce comparatif vous aura permis de constater les principales différences et donc de choisir le modèle que vous souhaitez en conséquence.

Il est temps, désormais, de passer à un autre élément de grande importance pour la plancha, à savoir le matériau de la plaque.

Le matériau de la plaque : plancha inox ou fonte… ou acier ?

Les plancha en acier émaillé et acier laminé

Les plancha en acier émaillé visent un objectif bien précis : combattre l’oxydation de l’acier, qui survient quasiment à chaque fois pour la cuisson d’aliments. Pour ce faire, elle est recouverte d’émail, comme pour la fonte émaillée (que vous découvrirez plus bas). Etant donné qu’elle est totalement lisse, elle évite également l’adhérence des aliments. Ce genre de plaque souffre, toutefois, de difficultés de nettoyage et est assez coûteux sans parler de sa fragilité.

L’acier laminé – ou acier au carbone laminé – représente un excellent compromis qualité-prix. Le carbone vient compenser les défauts de l’acier : les plaques sont plus résistantes, et les risques de rayures sont donc très largement diminués. Par ailleurs, l’acier étant un parfait conducteur de chaleur, la montée en chaleur est rapide et la cuisson est homogène. Toutefois, l’acier s’oxydant facilement, il est important que vous procédiez à un entretien régulier pour éviter que cela ne se produise, ce qui peut être assez frustrant.

Les plancha inoxydables : Inox et chrome dur

La plancha en inox est celle que l’on retrouve le plus dans le commerce. Elle est appréciée par beaucoup pour ses facilités d’entretien et de nettoyage, et est utilisée par nombre de professionnels justement car l’inox est réputé alliage le plus propre. Il est également solide, et ne s’oxydera pas sauf rayure suffisamment importante pour atteindre l’acier sous l’inox. Il est toutefois moins bon conducteur de chaleur que l’acier, ce qui peut signifier des temps de montée de température plus importants. Tournez-vous vers l’inox massif pour éviter ce problème.

La plancha en chrome dure est particulièrement épaisse et constitue en quelque sorte une espèce d’inox amélioré. Non-seulement elle est inoxydable grâce à sa trop forte épaisseur (20mm environ), mais cela lui permet également de conserver de grandes quantités de chaleur – ce qui pallie au défaut de l’inox. Le nettoyage est également très facile. Seul problème, bien sûr : la qualité se paye, et le chrome dur est certainement le plus cher des matériaux.

Les plancha fonte et fonte émaillée

Les plancha en fonte sont avant tout à réserver à une utilisation occasionnelle et se trouveront surtout des produits d’entrée de gamme. La fonte ne vient pas qu’avec des avantages : c’est un alliage lourd (qui gêne beaucoup la mobilité et les déplacements avec la plancha), facilement oxydable, risque de s’abîmer très facilement et, surtout, adhérence des aliments pendant la cuisson. La fonte est donc plutôt à éviter.

La fonte émaillée, en revanche, entreprend de pallier ces différents inconvénients. Si la fonte émaillée permet d’éviter l’apparition de microfissures, il est toutefois important que vous vérifiez la qualité de cet émail – qui, par ailleurs, ne viendra pas à un bas tarif.

Vous savez maintenant l’essentiel pour savoir comment choisir sa plancha. De manière générale, certains modèles ou matériaux viennent avec plus d’avantages pratiques que d’autres (à l’instar du chrome dur vis-à-vis de la fonte par exemple), mais cela signifiera également un prix plus élevé. Pensez d’abord à estimer vos besoins et vos attentes, et vous pourrez ensuite comparer les différents prix pratiqués sur le marché. A partir de ce moment-là, vous serez capable de définir votre budget… et d’acheter la plancha de vos rêves !