Obtenir un sommeil de qualité est aujourd’hui quelque chose de difficile, et que l’on retrouve au centre des préoccupations. Un sommeil réparateur est en effet fondamental pour nous permettre de tenir les journées, de résister aux niveaux de stress, d’être de bonne humeur et ouvert aux autres… Sans compter l’organisme : un corps qui ne se repose pas, ou qui se repose difficilement, c’est un corps qui finira par être fatigué.

En-dehors de tous les troubles du sommeil existants, de nombreuses recherches, en plus des progrès technologiques, ont permis d’établir un lien évident entre qualité du matelas et qualité du sommeil. En investissant dans un matelas reconnu pour ses propriétés bénéfiques, vous pourrez ainsi expérimenter un impact positif sur votre sommeil, et donc sur vos journées.

Pour vous aider à choisir un bon matelas pour bien dormir, nous mettons à votre disposition le guide suivant. Gageons qu’à la fin de la lecture, vous vous serez fait votre idée sur le matelas idéal !

Les types de matelas

Savoir quel type de matelas choisir n’est jamais une tâche évidente. Afin de vous guider, nous vous présentons ici les principaux modèles ainsi que leurs déclinaisons.

matelas latex

Matelas en latex

Le matelas en latex est un choix, certes, assez onéreux, mais qui vient avec de nombreux avantages. Très aéré, le latex représente une bonne matière pour les personnes souffrant de chaleurs ou transpirations nocturnes, et est très adapté aux lieux humides. De la même manière, ils viennent avec une excellente durabilité, puisque l’on estime d’un matelas en latex de qualité qu’il sera capable de durer 10 années durant, à condition que vous pensiez à le retourner régulièrement. Cela présente donc un avantage certain pour la rentabilisation de votre investissement.

Enfin, les matelas en latex sont particulièrement confortables, puisqu’ils proposent des zones de confort, c’est-à-dire des endroits particuliers de votre corps ou le soutiens sera adapté. Le 3 zones de confort correspondra à une entrée de gamme, et fournira un confort raisonnable. Les 5 zones de confort représentent toutefois la meilleure alternative, car ils s’occuperont de vos pieds, cuisses, épaules, dos et tête. Si vous souffrez de problème de dos, cela peut alors représenter une solution des plus intéressantes.

Ainsi, si le matelas en latex est certainement l’un des plus chers, c’est aussi l’un des plus résistants et durables.

matelas en mousse

Matelas en mousse

Le matelas en mousse est celui que l’on retrouvera le plus dans le commerce et en particulier dans la grande distribution, en ce sens que la mousse est très peu chère. Si elle est également limitée au niveau du confort qu’elle apporte, elle vient toutefois avec plusieurs déclinaisons qui vous permettent de choisir le meilleur type de matelas mousse.

La mousse polyéther correspond au bas de gamme, et suffira pour un matelas secondaire, ou dans le cadre d’un usage occasionnel. Il n’offrira toutefois pas une grande durabilité, ni même un bon confort pour une utilisation quotidienne.

La mousse polyuréthane représente donc un bon milieu de gamme, puisqu’elle propose une plus grande densité et donc des niveaux de confort plus élevés. La mousse est toutefois sensible à l’humidité, ce qui n’est donc pas conseillé pour certaines régions.

On retrouve, enfin, le matelas à mémoire de forme, dont nous allons vous parler plus longuement maintenant.

matelas a mémoire de forme

Matelas à mémoire de forme

La mousse à mémoire de forme est l’approche la plus innovante à la mousse que l’on ait pour l’instant. A l’origine développée pour les cosmonautes uniquement, la mémoire de forme s’est peu à peu démocratisée pour arriver dans nos chaumières. Les avantages sont clairs : comme son nom l’indique, la mémoire de forme va s’adapter à votre morphologie pour s’adapter et ainsi vous fournir le soutien le plus personnalisé possible. Cela est particulièrement intéressant, car toutes les zones de votre corps sont ainsi concernées. (voir notre comparatif sur les surmatelas à mémoire de forme)

A noter, toutefois, que le matelas à mémoire de forme est particulièrement sensible aux températures. Ainsi, si la pièce est trop froide, le matelas sera très dur et ferme, mais s’il fait chaud, le matelas va capter la chaleur et vous la redistribuer, ce qui pourrait créer des suées nocturnes.

Malgré ce petit inconvénient, il faut bien avouer que la mémoire de forme est la mousse qui offre les meilleurs niveaux de confort, en permettant de votre corps de se sentir parfaitement à l’aise comme si votre matelas avait été fait sur mesure.

ressort ensaché

Matelas à ressorts (ensachés)

Les matelas à ressorts ne sont pas, aujourd’hui, les matelas les plus populaires sur le marché. On peut le comprendre : combien de personnes ayant dormi sur ce genre de matelas ont un jour eu l’impression de milliers de petits pics dans leur dos et de la sensation que le ressort faisait pression sur le dos ?

On vous le donne en mille : beaucoup trop. Toutefois, cela était surtout vrai du temps des ressorts coniques ou en fil continu. Tandis que les premiers étaient particulièrement inconfortables, les seconds reposent sur un seul et unique ressort, ce qui signifie que si vous dormez à deux et que vous bougez, tout le lit bougera en même temps.

Le bon compromis réside donc dans le choix des ressorts ensachés. Pour ce type de matelas, les ressorts sont entièrement indépendants et enveloppés dans des sachets. Cela permet, premièrement, d’éviter la sensation de « ressort qui rentre dans le dos » au bout de quelques utilisations. Mieux, cela préserve l’indépendance de couchage, si bien que si vous ou votre partenaire bougez la nuit, l’autre ne le ressentira pas.

Soutien souple ou ferme ?

La question du soutien n’est pas nouvelle ; on la retrouve par exemple avec les canapés, là où certains préféreront se sentir comme avalés dans un canapé très mou tandis que d’autres préféreront une assise bien ferme. Si cela se déterminera en fonction de l’utilisation de sangles élastiques ou de ressorts, la chose est moins claire pour les matelas.

Les deux paramètres à prendre en compte ici sont donc les dimensions et le poids. Différentes tailles pour différents poids donneront un soutien plus ou moins ferme, chose que vous pouvez difficilement tester avant achat de toute façon. Ainsi, retenez généralement que plus un matelas sera petit et léger, plus le soutien sera souple. A l’inverse, plus le matelas sera grand et lourd, plus le confort sera ferme.

Il est important de noter que c’est bien le rapport entre dimensions et poids qui permet de présager du soutien. Un matelas de 2 mètres, mais qui ne pèse qu’entre 50 et 60 kilos auront ainsi un confort plutôt souple, tandis que les mêmes dimensions pour un poids de plus de 100 kilos donneront un soutien très ferme.

Tout dépendra donc de vos préférences !

Le rembourrage

Le rembourrage est un autre élément important de votre matelas, puisque cela déterminera la bonne absorption de votre poids, tout en assurant que la durabilité sera suffisante pour amortir votre investissement. La densité sera un élément important, et si elle ira de 25kg/m3 à 60kg/m3 pour les matelas en mousse, cela ira très facilement jusqu’à 85kg/m3 pour un matelas en latex. De manière générale, retenez que plus grande sera densité, meilleurs seront le confort et la durabilité… mais plus élevé sera le prix !

Les matériaux

Les différents matériaux utilisés n’apporteront certainement pas le même niveau de confort, ce qui explique qu’au sein-même de catégories comme le « matelas mousse », on retrouvera de nombreuses déclinaisons avec leurs avantages et leurs inconvénients. Certains matelas viennent aujourd’hui avec du cachemire, mais cela reste très onéreux. Les matelas mousse restent ceux où l’on constituera le plus de différences. Pour des questions de durabilité, nous ne pouvons que vous conseiller d’investir dans une mousse haute résilience, ce qui signifie qu’elle retrouvera sa forme originale après avoir subi une pression (quelqu’un qui s’assied / s’allonge par exemple).

Les matelas été / hiver : le bon compromis ?

De plus en plus, les matelas viennent avec une double face. Vous avez sûrement déjà entendu qu’il est important de souvent retourner votre matelas pour lui permettre de gagner en durabilité. Mais désormais, il est possible qu’un côté soit plus propice à l’été, tandis qu’un autre sera davantage réservé à l’hiver. Le cas échéant, celui-ci viendra alors généralement avec une couche de laine afin de mieux conserver et redistribuer votre chaleur corporelle.

Les dimensions

Les matelas sont proposés dans des tailles différentes, et votre choix dépendra alors de plusieurs critères :

  • L’espace dont vous disposez dans votre chambre : si, même seul, vous aimez dormir dans un King Size, est-il possible de placer un lit de cette taille dans votre chambre ?
  • Le nombre de personnes utilisant le lit en même temps : dormez-vous seul ou avec un ou une partenaire ? Il est évident que, dans le cadre de deux personnes, il faudra choisir un lit double. Mais là encore, cela dépendra de…
  • La corpulence. Selon que vous ayez une taille S ou XL, vous n’occuperez certainement pas la même place dans le lit. Selon votre morphologie et votre corpulence, il est donc important que vous choisissiez un matelas suffisamment grand pour vous accueillir.

Savoir choisir un matelas adapté permettra également d’avoir une bonne literie, et donc d’éviter de vous entrechoquer durant la nuit, voire de réaliser le fameux cauchemar de tout à chacun : tomber du lit pendant le sommeil.

La taille du matelas : standard ou sur mesure ?

La question peut également se poser de savoir s’il est préférable de se tourner vers une taille standard, ou sur mesure. Aujourd’hui, on trouve tellement de tailles « standard » qu’il est franchement possible de trouver une telle taille qui vous correspondra. Toutefois, elles répondent à des critères objectivés qui sont susceptibles de ne pas vous convenir.

Dans ce cas, sachez que de nombreux fabricants proposent des matelas sur mesure. Si cela peut être intéressant pour acheter un matelas vraiment personnalisé, n’oubliez pas également que le prix grimpera en flèche. Notre conseil : repérez d’abord les tailles standards susceptibles de vous convenir, et ne vous tournez vers tailles sur mesure qu’en dernier recours, sauf si vous êtes prêt à mettre le budget tout de suite.

Dormir à deux : l’indépendance de couchage

L’indépendance de couchage n’est pas un critère qui vous posera beaucoup de problèmes si vous dormez seul. En revanche, si vous dormez avec un ou une partenaire, il est important que le lit puisse accueillir les deux morphologies et les réactions différentes lors du sommeil. Imaginez un peu : on estime que le corps bouge environ une quarantaine de fois pendant la nuit, ce qui signifie 80 mouvements pour un couple de dormeurs. Les risques de s’entrechoquer et de se réveiller sont donc importants, d’où la nécessité de préserver son indépendance de couchage.

Comme on a pu le voir, les matelas à ressorts ensachés représentent une excellente solution, puisque chaque ressort est indépendant des autres. Si vous bougez, vous ne risquez donc pas de réveiller votre partenaire, et vice-versa ! Les matelas en latex et à mémoire de forme sont également une bonne alternative, mais ils n’offriront pas une indépendance équivalente.

Cette question est en revanche de plus en plus brûlante, car dormir à deux peut parfois devenir un calvaire. Ne vous inquiétez pas, toutefois : plusieurs projets sont en cours ou finalisation de développement, à l’instar de ce projet canadien qui prévoit des soutiens et des températures différentes en fonction du côté où vous vous trouvez. Ingénieux !

Les propriétés anti-allergènes

Les allergies font partie de ces fléaux du quotidien, et pour peu que les poussières et acariens soient captés par le matelas, vous vous retrouvez chaque nuit à dormir en compagnie de ces magnifiques perturbateurs. Il est donc important de choisir un matelas hypoallergénique, qui limitera la propagation des acariens, et ménagera donc votre sensibilité aux allergies.

La technologie hypoallergénique que l’on retrouve le plus souvent est appelé Coolmax : elle a l’intérêt, en plus de diminuer fortement la prolifération des acariens, de diminuer la transpiration.

Pensez également à aérer votre chambre quotidiennement. Vous n’avez pas besoin de laisser votre fenêtre ouverte toute la journée ; 10 minutes peuvent suffire, mais cela est très important pour s’assurer que les acariens et poussières ne stagnent pas.

La qualité générale de fabrication

La conception du matelas sera cruciale pour obtenir le meilleur type de matelas, celui qui offrira un confort idéal. Certes, les éléments que nous vous avons donné précédemment sont de bon indicateur de la qualité générale d’un canapé, mais ne vous y trompez pas : il peut être tentant pour un fabricant de diminuer la qualité de plusieurs critères, pour en mettre d’autres, moins onéreux, en avant et donc proposer un matelas pas cher. Non pas qu’un matelas pas cher ne soit pas de qualité – nous allons vous le démontrer – mais il est toutefois important que vous vous posiez la question.

Pour estimer la bonne qualité d’un matelas avant de l’acheter en ligne, vous pouvez relever les références des matelas qui vous intéressent. Vous aurez simplement alors à identifier les avis clients, et les points positifs et négatifs que chacun relève.

Mais par-delà cet aspect, avoir accès à de la qualité pas chère, c’est possible ?

Les circuits courts, un phénomène grandissant dans le secteur des matelas

fabrication française matelasIl faut bien vous dire que, pour tous les produits que vous consommez, le prix est le reflet du coût réel du produits. Cela signifie qu’il y aura une part qui ne bougera pas, comme le prix des matériaux utilisés, et une part qui sera dépendante du nombre d’acteurs impliqués. Ainsi, si votre matelas est produit par plusieurs fabricants, passent par des réseaux de contrôle qualité, de livraison et de distribution, ce sont autant d’acteurs dont il faudra payer la participation. La conséquence en est que, à chaque acteur, le prix augmentera un peu plus.

Les circuits courts, c’est cette nouvelle tendance adoptée notamment avec les matelas universels. Les matelas universels représentent une bonne opportunité pour vous, non-seulement d’acheter de la qualité française, mais également de la payer à un prix très intéressant puisque vous bénéficierez du matelas à peine sorti de l’usine. Vous n’aurez donc pas à payer tous les intermédiaires, et le prix se concentrera sur la qualité de conception du matelas. Intelligent, non ?

Définir son budget

Maintenant que vous en connaissez davantage sur toutes les spécificités des matelas et leurs conséquences sur le sommeil, vous êtes fin prêt à choisir le matelas qui vous convient. Toutefois, il reste une question primordiale à trancher, à savoir celle du prix. Combien êtes-vous prêt à investir pour un matelas de qualité ?

Pour vous aider, nous avons établi les 3 étapes suivantes. Vous n’avez plus qu’à les suivre !

Définir ses besoins

Un matelas à très forte densité, à mémoire de forme, avec une mousse haute résilience et des dimensions sur-mesure pourra certes représenter un bon choix, mais est-ce là ce dont vous avez besoin ? Vous devez en effet garder à l’esprit que plus le matelas sera sophistiqué, plus le prix sera élevé. N’hésitez donc pas à comparer votre matelas actuel avec un matelas que vous aimeriez avoir : quelles sont les choses que vous souhaitez changer ? Quels sont les critères qui ne vous intéressent pas outre mesure ?

Effectuer ce premier tri vous permettra de dessiner mentalement le canapé idéal, et vous aidera donc à faire une sélection plus efficace.

Connaître les prix des matelas

Avant d’établir votre budget au pifomètre, il est important de vous renseigner sur les réalités du marché. Sur la base des critères que vous avez retenus, comparez les références qui correspondent, puis relevez les prix. Vous obtiendrez alors une fourchette de prix très intéressante, qui vous en dira davantage sur le rapport qualité-prix. Cela sera d’ailleurs l’occasion pour vous de déterminer, à critères et performances égaux, quel matelas offre un prix plus intéressant qu’un autre ?

Etablir le prix minimal et le prix maximal

Maintenant que vous connaissez les prix pratiqués, vous êtes fin prêt à définir votre budget. Sur la base de la fourchette des prix, mais aussi de vos propres finances, établissez un prix minimum que vous êtes prêt à mettre, et de combien vous êtes éventuellement prêt à dépasser si vous repérez un modèle plus cher, mais particulièrement intéressant. Cela vous évitera ainsi la frustration de tomber sur un produit légèrement plus coûteux, mais surtout bien plus performant.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour choisir un matelas qui vous conviendra. Bien entendu, il n’y aura pas forcément de matelas meilleur qu’un autre, puisque tout dépendra de votre utilisation, de vos attentes et du budget que vous fixez. Ainsi, si certes certains matelas seront objectivement d’une qualité supérieure, ils seront également plus chers et ne représenteront donc pas forcément un bon compromis pour vous.

Il ne vous reste donc plus qu’à choisir le matelas de vos rêves, et quant à nous… de vous souhaiter bonne nuit !