Les nettoyeurs vapeurs font actuellement partie des équipements d’entretien les plus sollicités. Du récurage des vitres, des plaques de cuisson et de la robinetterie au traitement du sol en passant par le nettoyage des tapis et moquettes, ces appareils pratiques interviennent dans de nombreuses tâches. Dans le cas particulier des surfaces en parquet, l’appareil va redonner leur éclat d’origine à ces types de sol en décrassant la poussière, mais également en détachant les tâches et impuretés présentes. Bien sûr, certaines questions reviennent souvent sur la toile : le nettoyage vapeur ne présente-t-il pas certains risques s’il est appliqué sur du parquet ? Faut-il choisir un modèle d’outil en particulier ? Voici quelques éléments de réponses utiles.

Pourquoi le nettoyage vapeur est considéré comme un traitement risqué pour un sol en parquet ?

Si l’utilisation du nettoyeur vapeur sur une surface en parquet peut présenter des risques, c’est surtout parce que ce type de sol est assez sensible aux variations de température et d’humidité. Et puisque l’appareil est censé projeter de la vapeur chaude, on pourrait en conclure que l’équipement n’est pas vraiment adapté. Cependant, d’après les retours d’expériences de nombreux utilisateurs, le nettoyage par la vapeur est efficace pour traiter ce genre de matériau. L’astuce étant de bien connaître le type de parquet à décrasser et d’adopter les bonnes pratiques selon la situation.

Ainsi, avec un parquet flottant, les outils comme les balais vapeurs peuvent être très dangereux. La structure n’étant pas vraiment fixée au sol, mais plutôt posée entre les lames, le contact avec l’eau chaude peut occasionner un gonflement de la surface suivi d’un décollement du parement. S’il s’agit d’un parquet collé, contrecollé ou cloué, l’usage du nettoyeur vapeur peut entraîner, avec le temps, une déformation de la surface. Et même quand le sol est doté d’une belle finition vernie ou huilée, le nettoyage vapeur peut causer une altération de la protection et favoriser la formation des taches.

Les précautions à prendre pour un nettoyage réussi

Quel que soit le type de parquet à traiter, la première bonne pratique est de s’assurer que la surface soit bien sèche après le passage du nettoyeur vapeur. Pour ce faire, il est important de régler l’appareil de manière à ce que le débit de vapeur soit bien adapté (opter pour le niveau le plus faible en cas de doute). Afin de réduire les traces d’humidité, il est également conseillé d’attacher un chiffon souple (au niveau des bonnettes) et d’utiliser un autre sur le devant de la sortie de vapeur. Le second va servir à essuyer immédiatement toute l’humidité qui restera sur le parquet à chaque passage.

En outre, l’usage de détergents ou autres produits chimiques est à prohiber bien que ces solutions soient assez tentantes quand on est face à certaines taches persistantes. L’astuce consistera tout simplement à repasser le nettoyeur vapeur jusqu’à ce que les traces disparaissent. Pour finir, la manche de l’appareil peut éventuellement abîmer le parquet s’il touche le sol. Il est donc important de le tenir bien lever à chaque fois qu’on actionnera l’outil.