Avec près de six kilogrammes par an et par habitant, la France est l’un des plus gros pays consommateurs de café dans le monde. Ce n’est pas loin de trois tasses, que chacun d’entre nous avalons chaque jour en moyenne. Et parmi tous les modes de préparation de café, c’est le café filtre que nous privilégions. Cette méthode a pour avantage d’infuser au mieux son café pour développer la meilleure palette aromatique. Le principe est de déposer sa mouture dans un filtre et d’y verser dessus de l’eau chaude. Ce qui fait de ce mode d’infusion une méthode douce à l’inverse du tout aussi populaire expresso.

Utiliser la bonne mouture

Il existe de nombreuses façons d’infuser un café. Et pour chacune d’entre elles, une mouture idéale. Mais la mouture qu’est que c’est ? C’est tout simplement le café en poudre. Celui que l’on obtient après avoir moulu les grains de café. Ici nous parlerons de la finesse de ce café moulu. L’utilisation de la bonne mouture vous permettra de libérer toute la largeur et la richesse aromatique de votre café.

Si vous achetez votre café en grande surface, vous avez de grandes chances d’acheter la bonne mouture. En effet, sachant que le café filtre est le mode d’infusion le plus courant, les grandes marques préfèrent moudre en conséquence. Mais vous ne pourrez pas en être sûr. Une autre solution : acheter en magasin spécialisé. Généralement, on vous demandera quel type de machine vous utilisez et le café sera moulu en fonction de votre réponse.

Dernière solution : moudre vous-même votre café. Pour cela il vous faudra posséder un moulin à café et connaître la taille de la bonne mouture. Pour le moulin, il est assez facile d’en trouver dans le commerce. Totalement électriques, ils vous permettront de régler finement la taille de votre mouture. Il existe également des machines à café avec broyeur intégré. Qui feront parfaitement le travail.

Sachez que pour un café filtre seul le poids de l’eau permet l’extraction des arômes. Il est donc important qu’un maximum de surface de café soit en contact avec l’eau. On optera donc pour une mouture assez fine. Mais pas trop fine : les moutures les plus fines seront réservées à la préparation de cafés expresso ou de cafés turcs. Sur cette base vous pourrez, ensuite, tester plusieurs tailles de mouture fine pour adapter votre boisson à votre goût.

Humidifier le filtre à café

Les filtres à café sont fabriqués à partir de bois. Ils sont donc riches en cellulose. Ce glucide a le désavantage de pouvoir donner un petit goût très peu agréable à l’eau. Afin d’éviter que ce mauvais goût soit transmis à votre café, l’astuce consiste à humidifier votre filtre avant de le remplir de votre mouture.

Cette opération est assez simple à mettre en œuvre. Installez votre filtre dans le porte filtre de votre cafetière. Puis passez-le sous un filet d’eau froide. Il suffit, ensuite, de laisser s’écouler l’eau et le mauvais goût avec elle. Sur la plupart des machines à café, il est possible de décrocher le porte filtre. Ce qui rendra l’opération encore plus facile. Et vous permettra de laisser s’écouler l’eau sur le rebord de votre évier.

Bien doser le café

Le dosage est un élément très important pour réaliser un bon café. Il faut que la quantité de matière sèche corresponde à la quantité d’eau. Mais, là encore, rien de très compliqué.

La quantité d’eau est directement mesurée dans le récipient servant à recueillir le café après infusion. Celui-ci est gradué. Il est nécessaire, pour doser avec précision, de poser votre récipient sur une surface plane.

Le dosage du café se fera à l’aide d’une cuillère doseuse, souvent livrée avec la cafetière. Il est également possible d’en trouver dans le commerce. On disposera dans le filtre à café autant de cuilléres rases que de doses d’eau. Ici la précision a une grande importance. N’hésitez pas à utiliser la partie non tranchante d’un couteau pour évacuer le trop plein de café.

cafetière à filtre

Bonne dégustation

Si vous avez suivi ces quatre astuces, vous devriez pouvoir déguster un café révélant tous ses arômes et le talent du torréfacteur qui l’a produit. Vous n’avez plus, maintenant, qu’à allumer votre machine à café et attendre que votre boisson s’infuse. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter une bonne dégustation.