La scie circulaire fait partie des équipements de bricolage les plus utilisés actuellement. Cet appareil intervient dans diverses tâches qu’il s’agisse de travaux de construction ou de rénovation. Mais si la scie parvient à tous les coups à remplir correctement sa fonction, c’est avant tout grâce à sa lame. En effet, la réussite de chaque opération de sciage dépendra de la qualité de cette dernière. Cependant, comme vous pouvez facilement le constater sur le marché, les lames de scie circulaire se déclinent en une multitude de versions. De nombreux éléments doivent alors être pris en considération dans le choix de l’accessoire. On vous résume tout dans ce petit guide.

Sur quels critères se baser ?

Pour trouver la lame de scie circulaire adaptée à vos besoins, il vous faudra tout d’abord tenir compte de l’usage auquel est destiné l’accessoire ou plus précisément du matériau à découper. Bois, métaux non ferreux, plastique, supports composites et autres, le type de matériau à traiter est un critère décisif. Et puis, il y a aussi l’épaisseur de la pièce à scier. Plus celle-ci est importante, plus le travail nécessitera une lame plus grosse. Un accessoire épais vous permettra de gagner en vitesse.
En outre, les caractéristiques de la scie vous aideront à faire le bon choix. Si vous connaissez le diamètre, l’alésage et la puissance de votre machine, il vous sera plus facile de trouver la lame adéquate pour une rapidité d’exécution et une meilleure qualité de finition. Bien sûr, les logos et les abréviations affichés sur les articles sont des indications utiles. Toutefois, ils ne devraient vous servir qu’à confirmer votre choix. En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseils aux professionnels.

Les caractéristiques majeures d’une lame de scie

lame de scie circulaire

Vous avez tout d’abord l’épaisseur et l’alésage (qui indique le diamètre du trou au centre de la lame). Ensuite, il y a la denture. Le pas, le nombre des dents et leur forme sont des indications essentielles.
En général, plus le pas est espacé, plus le débit est privilégié. En ce qui concerne le nombre, il peut varier entre 10 et 80 dents. L’information est représentée par la lettre Z. Selon les spécialistes, une denture serrée devrait donner un meilleur rendu en termes de finition. En outre, la présence de talons antirecul au dos des dents est un point important. Elle signifie que le rejet de bois sera limité, mais aussi qu’il n’y aura pas de recul brusque lors de l’utilisation de la scie (et donc plus de confort).
Pour ce qui est de la forme des dents, on distingue deux catégories : la denture alternée et la denture trapézoïdale. La première est efficace et fonctionne en tranchant la fibre avant d’enlever la matière. La seconde permet d’éviter les éclats sur les matériaux durs.

Les différents types de lame disponibles

La lame acier, lame HSS ou lame à pastille de carbure

Avec leur denture avoyée, ces types de lame sont surtout recommandés pour la coupe du bois massif ou du bois de chauffage. Les modèles avec un pas espacé conviennent pour le bois vert. En revanche, ceux avec un petit pas serviront mieux dans le traitement du bois sec.

La lame diamant

Réputées pour leurs prix assez élevés, les lames diamant sont des accessoires efficaces. Elles sont surtout utilisées pour scier des matériaux très abrasifs (matériau composite, panneaux à base minérale et autres).

Les lames de scie pour métaux non ferreux et plastique

Comme leur nom l’indique, ces types de lames servent à couper différents supports. Ces accessoires dits « multimatériau » sont dotés de nombreuses dents en carbure de tungstène ou carbure pour une découpe précise.
Les lames coupe-clou, celles à jante continue et celles à rainer sont aussi des modèles existants.