Il n’est pas évident de vous donner une réponse claire à ce sujet. Effectivement, les caissons de basse ne sont pas tous les mêmes, car ils dépendront également des fabricants auxquels vous vous adressez.

Vous hésitez encore sur le caisson ou l’appareil Hifi idéal ? Ajoutez à cela que le placement dépendra également de l’acoustique et des dimensions de votre pièce, et on se retrouve avec tant de paramètres à prendre en compte qu’une solution unique n’est pas envisageable. Est-ce à dire qu’il n’existe pas de méthode pour placer son caisson basse de manière adéquate ? Bien sûr que non, et on vous la détaille ici !

Les prérequis essentiels

Avant toute chose, il est important de découpler le caisson. Cela permettra notamment d’augmenter la clarté des sons graves et d’offrir une meilleure spatialisation. Pour ce faire, utilisez simplement des pieds en caoutchouc ou, mieux, des pointes de découplages. De la même manière, il est essentiel que le signal de l’ampli arrive correctement et dans les meilleures conditions possibles au caisson. Le plus important sera donc le câble de connexion. Celui-ci doit être de qualité, résistant mais souple, afin d’éviter les altérations de sons.

Maintenant que ces légères modifications sont en place, il est temps de passer directement au placement !

Mathis

Le placement du caisson de basse

Pourquoi un bon placement est-il important ?

Le son, comme la lumière, voyage dans la pièce, ce qui signifie qu’il va interagir avec l’environnement. Ainsi, tout comme la lumière d’une lampe ne pourrait pas sortir d’un espace confiné, le son sera également très limité à cet espace. Il est donc important de le mettre dans un espace ouvert, mais en respectant quelques règles logiques comme vous le découvrirez ci-dessous.

Un mauvais placement signifie que vous perdrez en puissance, et que vos sons seront déformés. Le risque est en effet que vous ayez trop de grave ou pas assez en comparaison de ce que vous attendez, et donc la restitution du son de base n’est pas des plus fidèles.

Dans un angle de la pièce

L’angle de la pièce est probablement le choix le plus opportun. Effectivement, alors que le son émanera du caisson, il ira se cogner au mur, ce qui amplifiera le retour de son directement vers vous. Ce positionnement est donc intéressant pour un son puissant et diffus, d’autant plus que vous bénéficiez d’une spatialisation accrue par rapport à tout autre type de placement.

A noter toutefois : il est important de procéder à des réglages pour que la fréquence baisse sous les 80Hz. Effectivement, une fréquence supérieure signifie que vous entendriez le son comme émanant de l’appareil directement, plutôt que comme étant diffus dans toute la pièce.

Ce choix est d’ailleurs intéressant si vous recevez, que les lieux d’écoute sont nombreux et que les invités sont répartis dans toute la pièce. Peu importe où il se trouve, chacun pourra ainsi bénéficier d’une écoute optimale.

Proche de vous

L’angle reste un choix de prédilection, mais si vous n’en avez pas de disponible, alors préférez le placer près de votre téléviseur, ou pour la musique, près de votre point d’écoute habituel. Certes, la spatialisation ne sera pas idéale, mais vous bénéficierez d’un bon potentiel d’écoute.

Tout en tenant compte du son, vous pouvez également prendre en considération votre intérieur et la disposition de vos meubles, afin d’atteindre un rapport encombrement / qualité sonore optimal.

Ce choix est idéal si le lieu d’écoute est le même pour toutes les personnes : typiquement, si tout le monde est assis sur le canapé à regarder la télé. Il aura en revanche des résultats inégaux selon les personnes si celles-ci sont dispersées dans la pièce.

La vérification du placement

A l’oreille

C’est très certainement le meilleur moyen de procéder, même si ça vous demandera un peu de temps. Passez plusieurs musiques avec différents types de son – certains plus graves, d’autres plus aigus, d’autres encore plus cristallins – afin de pouvoir expérimenter le potentiel de toutes les écoutes. Vous pourrez alors vérifier si cela vous convient, ou changer l’emplacement dans le cas contraire.

Le calibrage automatique des amplis home-cinéma

Fonctionner à l’oreille est une bonne idée, mais tout le monde n’a pas la même sensibilité musicale pour déceler les subtiles différences. Aussi, le processus est plutôt lent, puisqu’il vous faut ajuster à chaque fois, réécouter, en bref, procéder par tâtonnements.

Si, en revanche, vous possédez une ampli home cinéma, alors sachez que la plupart des modèles viennent avec un système de calibrage automatique. Ainsi, si l’endroit où vous disposez votre caisson n’est pas des plus optimaux, l’appareil se chargera d’effectuer lui-même les ajustements pour obtenir un son de qualité. Une aide essentielle, et que vous pouvez d’ailleurs combiner avec la méthode de l’oreille pour en faire ressortir le maximum. Le calibrage automatique est également intéressante si votre pièce possède une acoustique peu typique, car l’appareil s’adaptera.

disposition caisson basse